Joyeux anniversaires !

ban-acte-topffer
Détails de l’acte de naissance de Rodolphe Töpffer (1799-1846). Source : Archives d’État de Genève.


Leonardo De Sá présente la page
Fiches biographiques du site sur laquelle sont compilées les données biographiques de plus de deux cent cinquante dessinateurs.

Nous aimons les noms et les dates ! Voilà pourquoi nous essayons continuellement de les connaître et de bien s’en souvenir. En recherchant des éléments sur les dessinateurs de presse il est fréquent de tomber sur des données contradictoires, des noms complets dissemblables et aussi des dates et lieux de naissance ou de décès différents selon les sources, qu’elles soient bien imprimées sur papier mais aussi plus ou moins mal affichées sur la toile.

J’ai débuté ce travail de recherche systématique des actes de naissance et de décès pour un certain nombre de dessinateurs francophones (actifs en France, Belgique ou Suisse, qu’ils en soient natifs ou pas), car ces précieux documents contiennent justement leurs données biographiques essentielles. Au pire, quand ils n’apportent rien de nouveau, ils nous permettent au moins de confirmer les données qu’on possédait par ailleurs. En ce qui concerne les noms complets, dans les quelques cas où plusieurs versions coexistent sur les documents officiels, nous présentons celle qui nous parait la plus vraisemblable, y compris dans l’utilisation des tirets pour les noms composés.

La numérisation et la mise en ligne de ces registres civils ont facilité les recherches. Les actes les plus anciens se trouvent désormais sur Internet (et un petit nombre est déjà bien cité, notamment sur certaines pages de Wikipédia). D’autres de ces registres, plus récents, ont été patiemment commandés à cet effet auprès des mairies des communes concernées ou des organismes qui en ont la charge et la garde.

Voici quelques exemples, parmi beaucoup d’autres, des nouvelles données qu’il a été possible de trouver :

– Pour « G. Ri », de son vrai nom Victor Joseph Louis Mousselet, on n’avait ni la date de sa naissance ni celle de son décès. Tout est maintenant connu.

Döes était donné comme « Louis-Christian Sabattier dit Döes », alors qu’il s’appelait plutôt Louis Christian Does (sans tréma). Et ses dates biographiques sont maintenant vérifiées.

– Pour « Crafty », de son vrai nom Victor Eugène Géruzez, la date de décès est rectifiée : le 26 mai (et non juin) 1906.

– Le nom complet de « Draner » était Jules Joseph Georges Renard (et non pas le nom erroné proposé jusqu’à présent : Jules Jean Georges Renard).

Fernand Fau, indiqué comme décédé en « 1919 ? » par la Bibliothèque nationale de France (BnF) et aussi sur un grand nombre d’autres sources comme mort en 1917, est en fait décédé en 1915.

Henri Jourdain est indiqué jusqu’à présent avec la date de naissance du 30 novembre 1864, mais il est né un an avant, soit le 30 novembre 1863.

Jacqueline Rivière, première scénariste de scénariste de Bécassine : ses dates sont confirmées.

Marijac : les biographies ignorent le lieu de son décès, il s’agit de Lyons-la-Forêt (Eure).

– Maurice Charles Mathieu Bonvoisin, dit « Mars » : les sources indiquent qu’il serait mort à Menton (Alpes-Maritimes), alors qu’il est décédé à Monte-Carlo (Monaco).

Gilbert Randon est né à Lyon le 9 octobre 1811 et non pas, comme indiqué toujours aux meilleurs endroits, le « 8 octobre 1814 » (erreur dans le jour et aussi dans l’année) et mort à Paris le 30 (et non pas le 29) mars 1884.

Lucien Métivet est donné comme mort à Paris alors qu’il est décédé à Versailles. Et la date est désormais sûre.

– Richard de Querelles : il y avait grande confusion sur les dates et lieux de naissance et aussi de décès. Voici que tout est dûment confirmé.

Victor Amand Poirson apparait très souvent comme Victor « Armand » Poirson, ce qui est bien entendu erroné. Il est aussi mentionné comme né en 1859, alors que la vraie date de naissance est de l’année précédente.

Charles Genty, que les sources donnent décédé le 11 janvier 1956, est en fait mort le 3 août 1956.

Louis Vallet est indiqué mort en 1940, mais il est mort en 1935.

 

acte-sem

 

Des petites erreurs d’un seul jour sur les dates, parfois un peu plus :

Le Mouël est donné par les sources comme mort le 17 décembre 1934, alors qu’il est en fait décédé le 16.

– Louis Pierre Gabriel Bernard Morel-Retz, dit « Stop », est mort le 4 et non pas le 5 septembre 1899.

– Marie Joseph Georges Goursat dit « Sem » est indiqué comme étant né le 23 alors qu’il est né le 22 novembre 1863 et mort le 26 novembre 1934, et non le 24.

– Claude Guillaumin, connu sous le pseudonyme « Édouard Pépin », est donné comme mort le 11 mars 1927, alors que son décès date du 9.

Robert Lortac est indiqué décédé à Paris le 10 avril 1973, bien qu’il soit mort le 16.

Hermann Vogel : la date de son décès est maintenant certaine. Selon la BnF il serait mort le 14 octobre 1918 avec l’année en interrogation. D’autres sources le donnent décédé le 17 octobre 1918. Ni pile ni face, il est mort le 10 octobre 1918.

 

Des fautes qui surviennent surtout dans le nom complet :

Victor Adam est donné comme Jean-Victor Vincent Adam, alors qu’il ne s’appelait pas du tout Vincent, mais seulement Jean Victor Adam.

Gustave Fraipont est indiqué comme « Gustave de Fraipont, dit Gustave Fraipont », mais il s’appelait Gustave Mathieu Joseph Fraipont. Et sans particule…

« Pol Rab », présenté avec le vrai nom Paul Abraham, s’appelait finalement Raymond Henri Madeleine Abraham.

« Rob-Vel », indiqué partout avec le nom complet François Robert Welter, alors qu’il s’appelait Robert Pierre Velter.

 

Souvent les sources habituelles n’indiquent que des années plutôt vagues, mais nous avons désormais trouvé les dates exactes pour un certain nombre d’auteurs :

Arnauld de Vresse : ses dates et lieux de naissance et de décès sont maintenant connues.

Edmond Morin, indiqué comme né au Havre le 26 mars 1824, est né à Ingouville, une ancienne commune devenue faubourg du Havre seulement en 1853.

– Émile Marcelin Isidore Planat dit « Marcelin », dont on donne les dates 1825-1887, est né en 1829 et son nom complet était Médous Marcellin Émile Isidore Planat.

Timoléon Lobrichon, né le 26 avril 1831 à Cornod et mort le 9 décembre 1914 à un endroit non déterminé selon la BnF. Il est en fait décédé le 9 janvier de cette année-là et à Elbeuf (Seine-Maritime).

Eugène Courboin est donné partout comme mort en 1915, éventuellement avec l’année en interrogation, comme à la BnF. Il est en fait décédé dix après cette date, soit en 1925.

Félix Vallotton, indiqué comme mort le 29 décembre 1925 à Paris, est décédé à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine).

Gaston Niezab, dont la biographie de référence dans la revue Hop !, qui s’appuyait sur des éléments fournis par sa propre famille, l’indique décédé à Paris, est mort en fait à Lagny-sur-Marne, en Seine-et-Marne.

 

acte-doussinelle2

 

Pour certains dessinateurs, il n’y avait pratiquement aucune donnée biographique :

Mauryce Motet : nous n’avions que des dates interrogées (1886 ? – 1963 ?). Ses données correctes sont aujourd’hui connues : né le 5 septembre 1877 à Paris, mort le 28 février 1963 à La Flèche (Sarthe).

– Paul Dousinell dit « P. Dous Y’Nell » est désormais complétement identifié.

Léonce Burret : la BnF indique sa naissance en 1866, mais il est né un an plus tôt.

« Th. Barn », alias Julien Lagrange, n’est plus un inconnu : on a des données exactes à présent.

Georges Redon : seule l’année de sa mort était connue. Nous avons désormais une date exacte.

Jules Hénault : les lieux et dates sont aujourd’hui exactes.

Paul Amand Guignebault : ses dates et son nom complet sont confirmés.

Louis Moulignié : dates confirmées.

Pierre Lacroix : dates et lieux confirmés.

« Jack Abeillé » : confirmation de la date du décès.

Lubin de Beauvais : dates biographiques certifiées.

Georges Lafosse : nous avions uniquement des années sans précisions (1844-1880). Nous savons désormais qu’il est né à Bougival (ancienne Seine-et-Oise, actuel Yvelines) le 17 septembre 1843 et mort à Asnières.

Jacques Blondeau, finalement avec des données biographiques, alors que nous n’avions que la seule année du décès, en plus erronée.

 

Et les divergences arrivent même avec les plus fameux :

Paul Gavarni est assez souvent donné avec l’indication du « vrai » nom d’Hippolyte Sulpice Guillaume Chevalier (avec un seul « l »), mais il ne s’appelait nullement Hippolyte, seulement Guillaume-Sulpice Chevallier (ou Sulpice Guillaume Chevallier).

– Félix Tournachon, dit « Nadar », est né selon les sources soit le 5 ou le 6 avril 1820, à Paris. Il est né le 6 avril.

Willette est souvent donné, toujours dans les meilleures sources, comme « Adolphe Léon Willette », alors que l’ordre correct de son nom était Léon-Adolphe Willette.

 

Cette recherche a été conduite pendant presque deux ans et a permis de localiser les registres de plus de 250 auteurs, que nous présentons maintenant sur cette page. Il n’a pas été toujours possible de trouver tous les actes civils pour quelques auteurs, déjà ceux qui sont nés ou décédés dans des pays qui n’ont pas de registres accessibles, mais aussi un certain nombre que nous n’avons pas réussi à retrouver, malgré toutes les démarches. Un des cas les plus rageants, car d’autres chercheurs ont bien tenté de le trouver sans y parvenir, est bien celui d’Édouard de Beaumont, dont le registre de naissance se cache toujours.

Les recherches se poursuivent…



Mise à jour du 26 juin 2017 : Voici une première actualisation, avec 34 noms ajoutés sur notre liste des dessinateurs, toujours avec des dates biographiques dûment confirmées et donc avec pas mal de données inédites. Au total, à cette date, nous présentons 288 dessinateurs. Liste des ajouts : A. Choubrac, Albert Jarach, Auguste Liquois, Barthélemy Gautier, Chap, Chas Laborde, Chaval, Clément Pruche, Edmond Lavrate, Félix Jobbé-Duval, Georges Pavis, H. Gazan, Jacques Wély, Léo Fontan, Léon Choubrac, Louis Icart, Louveau-Rouveyre, Luc By, Luc Leguey, Marco de Gastyne, Paul Steck, Pierlis / Kiss, Pierre Legrain, Pierre Mac Orlan, Raphaël Marie Viau, Ray Ordner, Raymond Renefer, Raymond Tournon [père], Robert Antral, Roger Cartier, Sahib / Ned, Sapeck, Simon Savignol, Zyg Brunner.



Alfred Le Petit, « Les Caricaturistes à la douzaine », extrait du livres de John Grand-Carteret, Les moeurs et la caricature en France (1888). Source : Universitätsbibliothek Heidelberg.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *