Caran d’Ache

Les Lundis de Caran d’Ache (IV)

Les Lundis de Caran d’Ache (IV)

Suite du dépouillement du « Figaro » avec la redécouverte des « Lundis de Caran d’Ache ». Aujourd’hui : les planches parues entre juin et juillet 1896.

Les Lundis de Caran d’Ache (III)

Suite du dépouillement du « Figaro » de la fin du XIXe siècle avec la redécouverte des « Lundis de Caran d’Ache » et les planches que donna le dessinateur de mars, avril et mai 1896.

Les Lundis de Caran d’Ache (I)

Les Lundis de Caran d’Ache (I)

En 1895, « Le Figaro » débauche Caran d’Ache qui travaille alors au « Journal » pour qu’il signe désormais sa page du lundi dans ses feuilles. Cette collaboration durera jusqu’en 1906.

La puce, le chien et le(s) maître(s)

La puce, le chien et le(s) maître(s)

Une puce, c’est l’hôte indésirable de ce lit, le prétexte pour Wilhelm Busch qui nous donne ici une belle série de contorsions muettes d’un dormeur dérangé en plein sommeil.

Maestro, le roman éparpillé

Maestro, le roman éparpillé

En 1894, Caran d’Ache se lance dans un projet révolutionnaire : « Maestro ». Ce « roman dessiné » de plus de 300 pages devait être entièrement muet, sans aucune légende. Il resta malheureusement inachevé…